Pattes Loup cuvée Vent d'Ange 2018 (AOC Chablis)

Domaine Pattes Loup est situé sur la commune de Courgis, entre Chablis et Chitry. Une commune où sa géologie explique la qualité de ses vin: il s'agit de marnes et calcaires marneux à exogyra virgula du Kimméridgien en predominance. On peut retrouver aussi du calcaire du Kimméridgien inférieur. À nos jours c'est Thomas Pico le responsable du domaine Pattes Loup en 2004, un domaine avec 15 Has certifiées BIO cinq ans après. Sa réputation est énorme et ses vins aussi, on va vous dire pourquoi:

 

Une couleur jaune citron assez intense pouvant montrer quelques dépôts avouant un produit artisan sans soucis. Un nez sur la finesse contenant une trame fruitée autour les fruits blancs au noyau accompagnés d'une touche minérale due à l'exogyra virgula du Kimméridgien supérieur. En bouche une jolie ampleur, de certaine richesse et une fraîcheur bien intégrée. Il y a un retour des fruits blancs, cette fois de la main des fruits secs ou la poire. Son élevage a profité durant 18 mois le béton et l'inox. Une finale longue, de 13'5% vol fondus, propre et épicée pour un bon Chardonnay.


Une cuvée issue de trois lieux-dits: 'Pattes Loup', 'Les Malentes' et 'Les Menardes'. Un bon travaille l'a où Thomas met le pied, je vous propose aussi son Chardonnay Audois en Vin de France aussi BIO. Pour revenir sur cette Chablis communale il faut parler de son prix d'environ 30 euros (sur ce blog on ne vend pas). Comme accord simple une mini-tourte au potiron et chèvre. Comme match canaille qui réconforte une Velouté de chou-fleur, oeuf mollet, crumble de pain sec et lard grillé. Comme accord de la mer une Langoustine bretonne rôtie, blanc-manger, orange, fenouil et estragon.

 

Rocca Luna 2020 (AOC Beaumes de Venise)

L' AOC Beaumes de Venise est synonime de complexité, Grenache et altitude. C'était en 2005, soixante ans après la création de son appellation mère (le Muscat de Beaumes-de-Venise) , que les vins rouges secs issus de 4 communes ont sa propre AOC. Les 2 villages à suivre viticolement embrassent les Dentelles de Montmirail et s'appellent Suzette et Lafare. Des marnes de différents types et calcaire des Dentelles y mettent una jolie complexité méditérranéenne.


Une Grenache 100% de belle extraction et avec logiquement une robe en jeunesse avouant milésime. Au niveau aromatique les fruits juteux silvestres commandent avec autorité. Une très intéressante intensité. Il y a aussi un fond lactique et de bonbon fraise délicieux. En bouche une volume bien positive à l'entrée. Volumineux, généreux. Une suivie bien gourmande et avec le côté épicé développé. Il fait 15% vol (pas rare chez Grenache) mais c'est pas du tout dramatique gustativement.


Une cuvée étant le coup de coeur de mon ami Gérard et valorisée en 5'50 euros seulement par les Grandes Serres castelpapales. Il faut rappeller qu'il y des certains cépages blancs pouvant s'ajouter à l'assemblage final s'ils ne dépassent pas le 10%. Service à 12'7º C de preference. Comme accord régional des Côtelettes d'agneau, aubergines, pistaches et origan. Plus simple encore la côte de boeuf au barbecue.

 

Epilinios white 2020 (IGP Kitherona's Slopes)

The slopes of Kitherona are located in the northwest of the Attica region, in Central Greece. An altitude vineyard thanks to Mount Kitheron (1409 m.) on whose slopes white varieties such as Assyrtiko, Savvatiano or Roditis can be grown. Greek mythology has quite a few episodes around Erythres and Kitherona's Slopes: the Menades, adorers of Dionysus, discovered Pentheus (king of Thebes) spying on a bacchanal. He was dismembered for it by them. Therefore, land of bacchanals, wine and sun, so if the Kitherona's Slopes is not paradise, I don't know what else is missing.


White green color, strong clarity, shiny look. Aromatically pear and ripe citrus hints on a tropical background. In mouth, a dry entry that immediately brings citrus fruit and herbs touchs such as sage or mint. A timidly mineral and saline development (input of Aσύρτικο, here 40%) of medium amplitude. Mouthfeel of white stone fruit yet to ripen, tangerine, lime and lemon rind. A good freshness coming from Pοδίτης (30%) and showing that it is an altitude white. Certain density on the palate thanks to Σαββατιανό doing 30%. A very pleasant delicate bitter touch that blurs the 12'5 % vol. Short ending where those little lemon bitter continue.


Winery & Vineyards Sokos is responsible for this easy-drinking and unpretentious white valued at almost 6 euros / $ 6.86 . Its name, Epilinios, evokes the dance with which grapes were crushed in the past and thus start the process of must's maceration-fermentation. In the past means in the times of Dyonisos adoration. Its service at 10º C is the most indicated. As a pairing, the Mediterranean or marine product is also the most indicated: Octopus & yellow fava beans spread, onion, lemon bitters. Also works a Tuna 'ladolemono' grill seared, extra virgin olive oil, wild oregano.

 

Les Hautes Vacquières rouge 2019 (AOC Vacqueyras)

L' AOP Vacqueyras c'est un des crus plus récents de la Vallée du Rhône: 1990. Ses 1412 hectares s'étendent sur seulement deux communes: Vacqueyras et Sarrians. Une AOP partageant les dentelles de Montmirail avec des régiones viticoles voisines comme Beaumes de Venise ou Gigondas et aussi l'encépagement: Grenache, Syrah et Mouvèdre surtout. C'est évident que les vins rouges sont y protagonistes (95%) mais la richesse vient de la main de l'éventail de sols: d'éboulis calcaires, safles, argiles, galets roulés ou calcaire rouges. Justement le Grenache – Syrah de cette cuvée s'installe sur des terrasses au sols de safres issus du sud de l'appellation, sur le plateau de Bédarrides.


Visuellement une opacité fruit d'une bon travail en cave étant donné que les assemblages Grenache – Syrah sont pas les plus colorés du monde. La robe en jeunesse. Au nez une magnifique intensité marquée par un panier de fruits silvestre mûrs et juteux. Aromatiquement très bien. Une entrée ronde en bouche d'une trame de fruits du bois mûrs mais toujours en équilibre avec la fraîcheur, avec la facteur millésime. Une moyenne structure. La suivie fruitée maîtrise le côté élevage (18 mois en barriques), lequel aaporte q'une subtile épice. Une finale de tanin intégré et de chaleur fondu.

 

Les Grandes Serres vous proposent un valeur d'environ 12 euros, à notre avis mérité. Si vous visitez Sarrians n'oubliez pas visiter l'Église de Saint-Pierre-et-Paul, le Château Brunelly (c'est pas un domaine viticole) ou la chapelle de Saint-Joseph. Un service à 12'8º C est le recommandé. Comme accord un Filet de pigeon rôti à l'ail confit, pressé de choux vert au foie gras, pomme sacristain. Sans quitter les volailles une Suprême de pintade, figues rôties et polenta. Sur les sentiers de Provence un match à tenir en compte: une daube provençale aux légumes anciens (tronçons de carottes, navets, panais, pommes de terre).

 

Mas Jullien rosé 2020 (AOC Languedoc)

La commune de Jonquières (34), en coeur de Languedoc accueille les 20 hectares de Mas Jullien avec les Terrasses du Larzac au fond. C'est Olivier Jullien le responsable de “remettre en vigueur” l'AOP Languedoc, une AOP dans la base d'une hierarchie firme au sein du vignoble Languedoc-Roussillon. Pour y arriver Olivier produit des vins sur la qualité à travers d'un travail d'artisan. Sa cuvée rosé montre un assemblage originale de Cinsault, Mourvèdre, Carignan et d'autres connues que par lui, c'est pourquoi l'AOP Terrasses reste pour un autre occasion.


Une couleur rouge rubis qui brille par son intensité, plus foncé que dans la photo. Sa couleur soutenue issue d'une macération va confirmer una vocation de vin gastronomique. Un nez sur les fruits rouges, caramel acidulé, herbale et agrumé délicieux. En bouche une entrée sèche s'alliant avec une suivie de belle volume toute en ampleur répondant une extraction prolongée . Des arômes de bouche herbales et d'agrumes mettent en scène des jolis amers sans oublier le côté bonbon pour se régaler. Toujours vibrante grâce l'apportation du Carignan aragonais.


Un vin rosé avec âme de rouge, à vous pour environ 17 euros et capable de faire un repas d'été entier. Son service d'entre 11º et 12º C va respecter sa complexité et son volume. Un rapport qualité – prix juste au niveu France mais hors de là je vous propose d'autres à petit prix: Enate rosado AOC Somontano, Inurrieta mediodía AOC Navarra et finalement Cruz de Piedra AOC Calatayud. Pour revenir sur cette cuvée des bons accords seraient une Salade de tomates et fromage de chèvre, un Filet de rouget barbet, meunière d'artichauts ou comme 3ème match une Brochette de poulet à la plancha, sauce yaourt, frites.

 

Kretikos Boutari white 2020 (IGP Crete)

The island of Crete is the third largest in the Mediterranean and the fifth most populated. At the national level it is also the southernmost in Greece. An island that shaken off the Ottoman yoke in 1913 and that keeps several myths: Laelaps (hunting dog that Zeus gave to Europe), Talos (the bronze giant that protected the coasts of Crete) or the Minotaur (body of man and head of bull). But the best kept myth is the Vilana ( Βηλάνα ) white variety here making 100%


A brilliant soft white-yellow colour. A first nose of medium intensity but still very pleasant. There you can perceive notes of white flowers and apricots. In the mouth, dry entry but with a slight roundness. Wide development, with a large volume and very good freshness. The palate aromas are reminiscent of ripe citrus fruit and white stone fruit at its point of maturity. Second, I plant mineral, sage and herbal echoes. A floral aftertaste with a trail of citrus, ranging from Greek lemon to Cypriot orange.


Kretikos means 'from Crete' and precisely the Vilana variety is one of the most representative of the island along with the white Vidiano, Malvasia of Candia, Thrapsathiri or in red the Kotsifali. IGP Crete is the one that represents easy and nice wines (this 11'5 % vol.) from the island. This mono-cépage is valued at 4'35 euros / $ 5 by Boutari winery and can be enjoyed at around 9º C. As a pairing a traditional Greek salad or some mussels pasta on the Heraklion coast.

 

Domaine Saint Patrice (AOC Châteauneuf-du-Pape)

La cuvée 'Domaine Saint-Patrice' de Domaine Saint-Patrice atteindrait le niveu qualitatif d'un Premier Cru si on était en Bourgogne. Pour montrer et confirmer ça, le propiétaire du Domaine a invité au domaine les meilleurs jeunes sommeliers de France pour en déguster. Une petite jolie répresentation des sommeliers parisiens mais aussi d'autres coins en rendez-vous autour d'une grande sélection de vins dégustés en 2021. Un honneur énorme pour eux découvrir en verticale la ligne moyenne des vins du Domaine Saint-Patrice. L'assemblage de Grenache – Mourvèdre – Syrah s'exprime différement en chaque millésime et aussi selon ses terroirs d'origine. Un délicieux mosaïque de posibilités bien choisies pour le plaisir.



2015: Une des millésimes plus anciennes du domaine... Moyenne opacité aux yeux tout à fait. Une belle intensité aromatiquement. Il y a un côté animal et vénaison développés, des notes d'élevage (40% en foudre) en équilibre avec une compote de fruits rouges. En bouche entrée de légère rondeur. Une délicieuse texture soyeuse toute en élegance à la suivie. Très bonne texture en bouche quand même. Les notes d'évolution dès 2015 sont en ligne avec les fruités, mettant fraîcheur encore. Une finale longue d'un tanin intégré.

 

2016: Visuelement plus concentré que la 2015. Au nez il y a des notes de vénaison (comme la millésime precédente) accompagnées des souviens de mousse de campagne, foudre et d'évolution (cette dernière assez protagoniste). Une complexité forçant un carafage obligé. Assez explosif aromatiquement. En bouche une entrée sur l'ampleur. La suivie garde une légère rondeur et une moyenne structure. Puissant et gouleyant. Des arômes de bouche pour les fruits murs, vénaison, chasse, évolution. Une belle tannicité proposant une longue garde sur cette millésime.


2017: Belle millésime aussi, montrant une moyenne opacité d'une robe commençant évoluer. Un nez équilibré entre les fruits juste murs et le côté évolutif. Il y a la place aussi pour le déjà connu mousse de campagne, vánaison (pas de brett), boucherie et terre battue. Une jolie intensité et complexité. En bouche une entrée déjà ronde. La suivie sur la puissance montre une structure gouleyante et soyeuse. Des notes de fruits juteux sur un fond épicé sans oublier l'évolution. Une très jolie persistance en clef d'épice même piquante, quoi.

 

Typique terroir castelpapale


2019: Aux yeux la profondeur moyenne-haute nous reçoit avec une robe logiquement en jeunesse déjà. Une superbe intensité au nez, des notes de bonbon fraise sur un petit fond de mousse de campagne et de sous-bois (qui gagnera place au fur et à mesure des années). En bouche une entrée légèrement ronde connectant avec une belle ampleur de moyenne structure. Il y a aussi la richesse grâce une predominance des fruits du bois juteux et gourmands accompagnées des notes épicées. Les notes tertiaires encore pas développées. Une finale de formidable persistance au tanin vif encore proposant une garde.

 

2020: Une jolie extraction en cuve fruit d'une macération pre-fermentaire de plus d'un mois. Des larmes rapides et colorés en confirmant. Une positive purété de fruit au niveau aromatique, des fruits rouges du bois et le bonbon fraise qu'on a dévoilé en millésime precedente. En bouche une entrée ronde Garnacha style (95% ici). Une suivie de texture soyeuse, très agréable et sans perdre l'ampleur. Une fraîcheur réhaussée par le facteur millésime et une moyenne structure. Les fruits à son point de maturité sont protagonistes avec des notes aussi de bonbon fraise. Une finale délicieuse aux tanins intégrés sans aucune trace des plus de 12 mois d'élevage en foudre et demi-muid.



Cinq millésimes différents, chaqu'une de son père et de sa mère. Chaqu'une capable de s'adapter un type d'amateur et un accord de sa taille. Le rapport qualité-prix est superbe étant donné qu'on parle d'environ 22 euros. On profite pour annoncer que sur ce blog on ne vend pas Domaine Saint-Patrice ni d'autres. À partir la millésime 2017 on pourrait penser à faire un carafage pour un plus grande plaisir, quand même. On passe à proposer quelques accords met-vin. Pour la 2020 et 2019 une Pintade de la ferme du Bel-Aoste au raisin, la cuisse confite en habit de feuille de vigne et crumble de peau, la suprême rôti, agrément d'un chutney de raisin, réduction de Beaumes de Venise. Pour les millésimes complexes (2017, 2016 et 2015) la simplicité d'une Selle d'agneau rôtie au thym et petites légumes printaniers.

 

Reyes de Aragón Petronila Ice (DO Cava)

La reina Petronila de Aragón reinó en la Corona durante 7 años. Gracias a ella se consumó la unión de la Casa de Aragón y los condados catalanes personificados en Ramón Berenguer IV. Una unión que dio pie a la expansión hacia el sur: desde la sierra de Teruel, el Maestrazgo, Tortosa hasta, en el s. XIII, todo el levante ibérico. Una mujer que sacrificó su niñez e incluso su corona por el bien del Reino. Por todo ello Petronila bien merece ser sacada del olvido con un brindis de Cava. Con este Cava de bodegas Langa (Calatayud) rememoramos a una de las mujeres más influyentes de la Edad Media.


Nota de Cata: Un color amarillo pajizo con reflejos plateados y marices verdosos que nos hace esperar una tensión real. Impresiona el torrente fuerte de burbujas que ascienden impetuosamente hacia la superficie. En nariz un combo muy particular: hierba fresca de las praderas de Jacetania, cítrico de los campos de La Litera, flores del manto a la Virgen del Pilar el 12-O y fruta blanca de hueso joven como la que se coge en el Cinca Medio. En boca una entrada off-dry totalmente femenina (11'5 % vol.). Desarrollo con una efervescencia que pone volumen. Final muy agradable donde los aromas de boca relacionados con los cítricos, flor de azahar y melocotón de Calanda ponen broche a un espumoso 1oo% Aragonés.

 

Bodegas Langa es reflejo de la tradición e innovación en el mundo de los vinos y cavas en Aragón. Más de 150 años de historia y talento. Sin salir de bodegas Langa en este blog se habló con mucho cariño y respeto de otras cuvées como el Brut Imperial, el Brut Reserva en honor a honor a Alfonso II, el brut nature (homenaje a Ramiro II) o el brut rosado Garnacha. Como maridaje una gran amplitud de propuestas van a ir de maravilla con este espumante aragonés: desde una ensalada de conejo escabechado con frutos rojos a unos garbanzos con bogavante, pero siempre en clave de celebración y euforia.

 


La Combe des Marchands 2019 (AOC Gigondas)

L'AOP Gigondas est depuis 1971 une appellation mono-communale au sud de la vallée du Rhône. Une AOP de 1230 hectares orientées au vin rouge á travers du Syrah, Mouvèdre et Grenache Noir (sur cette cuvée des Grandes Serres fait un 7o%). Gigondas, Vacqueyras et Baumes de Venise partagent les Dentelles de Montmirail, mais sont les terrasses de l'AOP Gigondas celles qui profiten d'une altitude supérieure bénéficiant du mistral. Un terroir frais sur lequel Samuel Montgermont a mis ses yeux pour produire une cuvée sur la complexité et la rondeur.


Aux yeux una bonne extraction des cépages Grenache, Syrah et Mourvèdre dévoilant une profonde couleur d'une robe encore en jeunesse. Aromatiquement la puissance n'éclipse pas la complexité. Des notes empyreumatiques, de garrigue, mansarde, terroir, réglisse, eucalypte sans oublier les fruits du bois cohabitent en harmonie. En bouche une entrée de très belle rondeur. Une suivie gourmande de grande structure et meilleur volume. Des arômes de bouche marqués par l'élevage (25 % de l'assemblage lors d'une année) dévoilent des notes épicées, animales et sur les fruits noirs. Une persistence extraordinaire en équilibre fruits-bois.


Les Grandes Serres proposent un valeur prochain aux 20 euros à notre avis bien mérité étant donné toutes ses qualités. Et plus de qualités encore si vous le fait réveiller à partir 2024. Un petit carafage peut se réaliser quelques minutes avant du repas et sur une température de service de 13º C plus ou moins. Comme accord travaillé et glamoureux une Joue de cochon du Mont Ventoux marinée, fumée et braisée, baies noires et roses, épeautre en rissotto, feuille de choux grillées. Un match régional brut et délicieux serait un Gigot d'agneau rôti à la provençale, c'est à dire parsémé de thym et romarin, aux pommes de terre.